C’est décidé, cet hiver je passe au chauffage solaire !

Un geste loin d’être anodin pour votre facture d’électricité comme pour la planète. Les euros vont de nouveau défiler dans le mauvais sens tout comme le CO2 qui continue d’attaquer la couche d’ozone. Pourtant savez-vous qu’avec le climatiseur réversible, solaire et hybride de BLULAR, vous pourriez enfin conjuguer chauffage, confort, économies et protection de la planète ? Et ce, tout en profitant du coup de pouce financier de CEE (Certificats d’économies d’énergie).



En bref, BLULAR c’est l’efficacité, le confort et les économies en toute transparence. Pour mieux comprendre cette innovation, Mendy Berrebi, fondateur associé, s’est prêté au jeu des questions/réponses.


BLULAR c’est quoi ?

Une gamme de climatiseurs réversibles, solaires et hybrides. Une révolution (brevetée) en matière de chauffage et de climatisation puisque c’est le premier système qui s’alimente à l’électricité standard, à l’énergie solaire ou au deux en même temps, mais surtout de façon intelligente. Notre innovation est en totale adéquation avec la réglementation environnementale actuelle (RT2012) et celle à venir (RE 2020). Elle affiche de très hautes performances énergétiques et permet de réduire drastiquement la facture énergétique d’un logement.

Chauffage intelligent, ça veut dire quoi ?

Pendant la journée, le climatiseur réversible (ou pompe à chaleur) BLULAR fonctionne directement avec l’énergie issue des panneaux solaires  auxquels l’unité extérieure est reliée grâce à un simple câble. Lorsque l’apport solaire n’est plus suffisant (la nuit ou en cas de baisse de luminosité importante), le système va automatiquement compléter l’énergie solaire qu’il parvient encore à obtenir avec de l’électricité standard. Le système BLULAR est totalement autonome : il n’a besoin d’aucun onduleur et d’aucun contrôleur pour gérer l’énergie utilisée. Il complète instantanément l’énergie solaire manquante avec de l’électricité, mais en utilisant toujours l’énergie solaire en priorité.

Découvrez un article complet sur le taux de consommation énergétique solaire et électrique dans cinq villes de France.

Y a-t-il une surface minimum pour pouvoir installer les panneaux solaires ?

Oui. Une pompe à chaleur (PAC) de 2500W nécessite trois panneaux solaires (4,89 m2). Pour une PAC de 3500W, il faut ajouter un panneau solaire supplémentaire soit quatre au total représentant 6,52 m2. Dans le cas d’un appartement ou d’une maison d’une surface habitable de 60 m2, il faudra installer une PAC de 5000W avec six panneaux solaires (représentant un encombrement extérieur de 9,78 m2).

Les panneaux solaires doivent être installés sur terrasse ou sur la toiture ?

Les deux. Nous proposons des fixations pour toiture, et des supports de fixation pour surface plate comme les sols et les toits terrasses. Concrètement, les seules contraintes d’installation des panneaux solaires sont uniquement liées à l’espace disponible (cheminée, velux, etc.) ainsi qu’à l’orientation. Il faut éviter au maximum les zones d’ombres dues aux arbres, aux immeubles….

Des panneaux solaires nécessitent forcément d’être exposé plein sud ?

Non ! Bien sûr être plein sud c’est mieux, mais pas obligatoire. Seules les expositions nord, nord-est, et nord-ouest sont très déconseillées. Pour les toits terrasses il est même conseillé une exposition double Est-Ouest pour une meilleur amplitude de luminosité.

Le particulier peut-il suivre sa consommation d’énergie solaire et électrique ?

Oui. Actuellement, il y a une jauge sur l’unité intérieure qui permet de visualiser le taux d’énergie (solaire et électrique) utilisé à l’instant T. Très prochainement, les utilisateurs auront à disposition en complément une application mobile qui leur permettra de visualiser leurs économies journalières et mensuelles.

Si demain un particulier emménage dans un appartement sans extérieur, peut-il récupérer sa climatisation réversible et la faire fonctionner sans les panneaux solaires (en 100% électrique) ?

Oui, nos climatiseurs / pompes à chaleur fonctionnent parfaitement sans panneaux solaires ! Ils ont plusieurs modes : solaire, hybride et 100% électrique.

Quelles sont les aides auxquelles les particuliers peuvent prétendre ?

Ils peuvent bénéficier de la Prime énergie, aussi appelée CEE. Cette dernière – soumise à des conditions de revenus – peut aller de 450 € à 900 €. Il existe également des aides pour les panneaux solaires, mais elles sont réservées uniquement aux particuliers qui revendent leur surplus énergétique à EDF. Ce n’est pas le cas avec BLULAR, car nos clients sont en autoconsommation. Traduction : chaque kWh issu de l’énergie solaire est utilisé pour faire fonctionner leur appareil (climatiseur en mode chaud ou en mode froid).

Comment fonctionne la garantie ?

La garantie est de 3 ans pièces et main d’œuvre !

Vous avez d’autres questions ? Rendez-vous sur www.blular.com. Un seul et même site qui vous permet d’en savoir plus et de passer commande.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Explorer